communauté musulmane en Amazonie

Posté par : admin Publié dans : Muslima voyage Date de création : 2016-02-18 Vues : 779 Commentaire : 0
communauté musulmane en Amazonie

 Muslima cosmetics vous présente la mosquée Omar Ben Khattab de Foz do Iguazu (coté brésilien) qui est sunnite. 

Si en dehors des pays musulmans, la communauté musulmane est très visible en Europe et dans les grandes villes des Etats-Unis et d’Australie, nous sommes moins attentifs aux musulmans présents en Amérique du sud et pourtant, fait surprenant, il existe une communauté musulmane dans les grandes mégalopoles comme Sao Paolo, Buenos Aires ou Caracas mais aussi en Amazonie. Et Oui, si Riyad et Dubaï se sont développés sur le désert, la jungle amazonienne possède aussi ses propres villes.

 

 

Le Surinam: une communauté musulmane ancienne

 

Avec près de 20% de musulmans dans la population de ce petit pays voisin du département français de la Guyane recouvert de forêt vierge, le pourcentage de la communauté musulmane est le plus fort au monde en terre non musulmane. Mais d’où vient l’origine de l’islam dans ce petit pays d’Amérique du sud d’ à peine huit cent mille habitants. Pour le comprendre, il faut revenir au temps de la colonisation hollandaise. Les populations des Indes néerlandaises (Indonésie) et des comptoirs commerciaux hollandais en Inde ont immigré au Surinam pour travailler dans ce pays où les esclaves d’origine africaine ont fui les exploitations pour constituer leur propres villages au coeur de l’Amazonie. Cette main d’oeuvre pas chère constituée de javanais indonésien et d’indiens musulmans est à l‘origine des prémices de l’Islam dans ce pays. Cette immigration est aussi à l’origine de la percée de la religion musulmane en Afrique du sud, à Trinidad et Tobago et au Curaçao.

 

 A ce jour, la mosquée Amadya est l’un des lieux les plus emblématiques de la capitale (Paramaribo) et la communauté musulmane  est aussi présente dans de nombreuses villes du pays comme à Nieuw Nickerie où la vie des musulmans est rythmée par les cinq prières quotidiennes.

 

 

Les arabes latinos d’Iguazu (zone des trois frontières - Brésil, Argentine, Paraguay)

 

   Les chutes d’Iguazu, site touristique emblématique considéré comme la huitième merveille du monde (il en existe que sept) est le lieu d’Amérique latine qui concentre la plus grande communauté musulmane du continent (plus de 30 000 personnes). Elle est composée en majorité d’immigrés libanais et syriens arrivés dans les années 1970 (la communauté libanaise arrivée sur le continent après la chute de l’empire Ottoman dans les années 1930 était essentiellement chrétienne maronite) suivi de palestiniens accueillis en masse par certains états latino-américains après la première Intifada qui ont pu acquérir par la suite la nationalité de ces pays.

 

  Très appréciés des populations locales, ces nouveaux habitants ayant un véritable don pour le commerce se sont établis en priorité aux frontières pour pouvoir développer leurs activités commerciales et profiter du change des devises. Cette nouvelle empreinte du multiculturalisme en Amérique latine n’a posé aucun problème et le 23 décembre 1983 la  mosquée Omar Ben Khattab  sort de terre dans la ville de Foz Do Iguaçu (Brésil). Pendant des années, cette mosquée a été la plus grande au monde en terre non-musulmane.

 

 

Mots clés : islam

Articles ayant les mêmes mots clés

Laisser un commentaire

Captcha